Petite ourse de la pauvreté

Avant que je ne trouve pas les mots, le plus simple serait que vous lisiez:
SUEL, Lucien. Petite ourse de la pauvreté. Limoges : Dernier télégramme, 2012.

Célébration par Lucien Suel, en vers justifiés, de sept personnages du Pas-de-Calais formant cette constellation de fous furieux, d’hommes ordinaires, de candides, d’inadaptés, de vivants qui scintille fort malgré les satellites barbares.
Ivar Ch’vavar – Georges Bernanos – Mouchette – Fleury Verbrugghe – Augustin Lesage – Benoit-Joseph Labre – Fleury-Joseph Crépin

« Voici Benoît Labre. Lui
sanctifie l’oisiveté en
ce siècle où la torture
machiniste commence ses
ravages dans les villes
anglaises pour déferler
à la fin sur la planète
dégradée. Lui sanctifie
la pauvreté en ce temps
où l’infâme bourgeoisie
se glorifie de la ponte
ininterrompue d’abjects
objets de consommation. »

A. Lesage, sans titre, 1949

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s